Zaretis itys

I l existe 88 espèces dans le genre Anaeini, qui sont tous limités à la région néotropicale. Tous ont cryptiques « feuille morte » des motifs sur la face inférieure et une feuille de type de profil, avec un apex falciformes sur les ailes antérieures et une courte queue sur l’aile postérieure.

Les genres et Coenophlebia Zaretis sont parmi les imite la feuille la plus convaincante morts dans le monde des insectes, de couleur comme des feuilles mortes sèches, avec un « faux nervure médiane» et «humus» marbrure. Archidona Coenophlebia, et les formes saison sèche d’espèces Zaretis prendre les choses encore plus loin, avoir des taches translucides qui présentent une ressemblance remarquable au tissu grignoté des feuilles qui ont été attaqués par les scolytes feuilles ou jeunes chenilles!

Zaretis itys est presque aussi variable en couleur et en motif comme les feuilles qu’il simule. La couleur de fond varie de brun à terreuse OMBRE orange pâle ou terne. Les taches foncées peuvent être très lourdes dans certains exemples ou presque absente chez les autres. Le hyalines (translucide) zones peuvent prendre la forme de grandes taches, ou peut être réduite à seulement une ou deux petites taches.

Le genre Zaretis comprend 6 espèces qui sont diversement réparties en provenance du Mexique au Pérou, à savoir itys, ellops, callidryas, Isidora, Syène et un pas encore cités comme des espèces découvertes par Willmott & Hall. La plus fréquente et la plus répandue des espèces est itys, qui est distribué à partir du Mexique au sud du Pérou.

Cette espèce se rencontre dans des habitats forestiers et la forêt tropicale humide de feuillus aux altitudes comprises entre niveau de la mer et à environ 600m.
La chenille à maturité est brun foncé, avec une série de marques sombres sur le dos. La plante nourricière est Casearia (Flacourtiaceae).
Les deux sexes se nourrissent la pourriture des fruits dans la canopée, mais les mâles peuvent parfois se rencontrer à midi, puisant l’humidité de bancs de sable ensoleillées humides ou le long de sentiers de grande forêt. Si on les dérange, ils volent dans les arbres et s’installer sous les feuilles ou de petites branches.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *